Soins palliatifs

Les soins palliatifs sont des soins actifs, continus, complémentaires des soins curatifs. Leur objectif essentiel est de soulager les douleurs physiques et de préserver la qualité de la vie de la personne malade et de son entourage. Ils s'inscrivent dans une approche globale de la personne. Celle-ci est prise en compte non comme « objet de soins » mais comme « acteur de son parcours de soins et de vie » dans ses différentes dimensions : physique, psychologique, sociale et spirituelle.

Ils sont pratiqués par une équipe interdisciplinaire, médecins, infirmiers, aides-soignants, psychologues, kinésithérapeutes, assistantes sociales, orthophonistes, en collaboration avec des bénévoles d'accompagnement.

Il est possible de bénéficier de soins palliatifs dès l'annonce d'un diagnostic de maladie grave, évolutive ou en phase terminale aussi bien en institution qu'à domicile. Ce que chacun redoute, c'est d'être abandonné à ses angoisses, de devenir seulement une charge. Ce que chacun souhaite, c'est que ses souffrances soient apaisées, que ses valeurs, sa religion, ses choix, y compris son refus de poursuivre tout traitement, soient respectés.

http://www.sfap.org/content/definition-des-soins-palliatifs-et-de-laccompagnement

La loi de 1999 " visant à garantir le droit à l'accès aux soins palliatifs "

  • Elle définit les soins palliatifs, en fait un droit pour les malades et un devoir pour les soignants.

  • Elle garantit au malade le droit de refuser toute investigation ou thérapeutique.

  • Elle prend des dispositions pour encourager le soin à domicile.

  • Elle institue le droit au congé d'accompagnement d'une personne en fin de vie.

  • Elle institue la constitution d'une équipe de bénévoles[H1] lors de l'ouverture d'une unité de Soins Palliatifs. Formés et appartenant à des associations qui les sélectionnent, ces bénévoles apportent leur concours à l'équipe de soins en participant à l'ultime accompagnement du malade, avec l'accord de la personne malade ou de ses proches et sans interférer avec la pratique des soins médicaux et paramédicaux.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000212121

Loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé

La loi relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé a deux objectifs principaux : l'amélioration de l'information du malade en respectant sa volonté et la réparation des accidents thérapeutiques. Elle oblige à la mise en pratique des mesures prises (intervenant dans l'accréditation des structures de soin par exemple).

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000227015

Loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie

Parfois dite "Loi Léonetti"

Relative aux droits des patients en fin de vie, a posé un cadre pour répondre aux demandes: « J'aimerais décider moi-même, être entendu dans mes choix » « Je n'aimerais pas être à la charge de quelqu'un » « J'aimerais que ma dignité soit toujours respectée » « J'aimerais vivre au mieux, ma fin de vie... ». Les soins palliatifs doivent être proposés à toutes les personnes qui en ont besoin. Ils permettent de prendre en compte et de soulager leurs souffrances physiques, psychiques et spirituelles.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000446240&categorieLien=id

Où se renseigner ?

Le médecin traitant, référent ou hospitalier est l'interlocuteur principal pour toutes les questions de santé. Il l'est d'autant plus lorsque la santé d'une personne est gravement menacée.

La plateforme nationale Accompagner la fin de vie : 0 811 020 300 (prix d'un appel local) Service d'écoute et d'information national de réponse aux questions sur la maladie grave, la fin de la vie, la mort et le deuil pour le grand public et les professionnels.